• Accueil
  • Actualités
  • Prévention
  • VIH et sécurité transfusionnelle : exclusion des homosexuels du don du sang entérinée par Roselyne Bachelot

VIH et sécurité transfusionnelle : exclusion des homosexuels du don du sang entérinée par Roselyne Bachelot

Publié le 23.01.2009 | par Claire Criton

Malgré l’élargissement des critères de sélection des donneurs de sang par rapport aux critères jusqu’alors en vigueur en France, un arrêté du 14 janvier 2009 maintient l’exclusion des homosexuels du don du sang, ce que déplorent certaines associations.

Une directive européenne stipule que les personnes à haut risque d’exposition de contamination par le sang sont exclues de façon permanente du don de sang. Chaque pays la traduit selon ses propres données épidémiologiques. En France, entre 10 et 18% des homosexuels masculins seraient contaminés par le VIH, contre 0,2% des hétérosexuels, selon les experts.

Le risque étant trop élevé, Roselyne Bachelot a décidé de maintenir l’exclusion des hommes homosexuels du don du sang dans un arrêté du 14 janvier 2009 définissant de nouveaux critères pour sélectionner les donneurs de sang.

Le don de sang total sera désormais possible jusqu’à 70 ans (contre 65 ans auparavant) pour les donneurs réguliers. Un homme pourra donner son sang 6 fois par an (contre 5 avant) et une femme 4 fois (contre 3). Les homosexuels mâles, exclus du don du sang depuis 1983, vont donc le rester malgré la pénurie de sang.

Cette directive a provoqué la colère de certaines associations qui considèrent cette mesure dangereuse à un moment où le sang manque et surtout discriminatoire envers la population gay.

Voir en ligne :

- L’express

- Le monde

- Act-Up

- Elus Locaux Contre le Sida (ELCS)

Dans la presse médicale :

- Impact Médecine | 266 | 21/01/2009

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu