• Accueil
  • Bibliographie
  • Ouvrages, thèses, HDR, mémoires
  • Année 2011
  • Variabilité pharmacocinétique de la névirapine et de l’éfavirenz et rôle du polymorphisme des enzymes et transporteurs dans une population de patients cambodgiens infectés par le VIH et traités par une association d’antirétroviraux comprenant névirapine ou éfavirenz

Variabilité pharmacocinétique de la névirapine et de l’éfavirenz et rôle du polymorphisme des enzymes et transporteurs dans une population de patients cambodgiens infectés par le VIH et traités par une association d’antirétroviraux comprenant névirapine ou éfavirenz

Thèse de Pharmacie soutenue par Monidarin Chou le 20/12/2011, Université Paris Sud - Paris XI

Publié le 30.01.2012 | par Patricia Fener

La variabilité de la pharmacocinétique de la névirapine et de l’éfavirenz, deux médicamentsantirétroviraux inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH, a été étudiée chez des patients cambodgiens infectés par le VIH par une méthode de pharmacocinétique de population. Cent soixante dix patients traités par névirapine faisaient partie de la cohorte ESTHER de l’hôpital Calmette de Phnom-Penh et 312 patients co-infectés par le VIH et la tuberculose et traités par éfavirenz étaient inclus dans l’essai clinique CAMELIA (ANRS1295-CIPRA KH001) conduit au Cambodge.

Les dosages plasmatiques de névirapine et d’éfavirenz ont été réalisés par des méthodes CLHP avec détection UV. Après 18 et 36 mois de traitement, les concentrations plasmatiques médianes de la névirapine sont de 5,7 μg/mL. Après 22 et 50semaines de traitement, les concentrations médianes d’éfavirenz sont de 2,7 μg/mL, que l’éfavirenz soit associé (22 semaines) ou non (50 semaines) à la rifampicine. Les clairances apparentes estimées de la névirapine et de l’éfavirenz sont respectivement de 2,6 L/h et de 7,7L/h. Les variabilités intra et inter individuelles des clairances apparentes sont respectivement de17% et 28% pour la névirapine et 15% et 37% pour l’éfavirenz. Parmi les covariables démographiques, biologiques ou génétiques étudiées, seul le polymorphisme génétique duCYP2B6 G516T est significativement associé à la clairance apparente de ces deux médicaments.Ainsi la clairance apparente estimée de la névirapine est de 2,95 L/h, 2,62 L/h et 1,86 L/h respectivement pour les génotypes CYP2B6 516GG, 516GT, et 516TT. La fréquence de l’allèle mutée T qui code pour une enzyme non fonctionnelle est de 34% dans cette population de 442patients d’Asie du Sud-Est.


Source

1. Monidarin Chou. Variabilité pharmacocinétique de la névirapine et de l’éfavirenz et rôle du polymorphisme des enzymes et transporteurs dans une population de patients cambodgiens infectés par le VIH et traités par une association d’antirétroviraux comprenant névirapine ou éfavirenz. 2011. Available at : http://tel.archives-ouvertes.fr/ind.... Consulté janvier 30, 2012.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu