Vers un meilleur accès à l’IVG sur le territoire français

Publié le 01.02.2010 | par Patricia Fener

Lors d’un entretien, vendredi 29 janvier 2010 avec la presse, Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé et des sports, a annoncé qu’elle allait demander aux Agences régionales de santé (ARS) de garantir un égal accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) sur le territoire français.
Dans un premier temps, le gouvernement augmentera de 10% la rémunération pour les établissements pratiquant l’IVG.

De plus elle souhaite mettre en place une consultation médicale gratuite et anonyme pour les mineures chez un médecin généraliste pour accéder plus facilement à la contraception, notamment dans les territoires ruraux, où l’accès aux centres de planing familial est difficile.

La dernière publication de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) concernant les interruptions volontaires de grossesse en 2007 en France, montre que :
- Le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) est évalué à 213 380 en métropole en 2007 : 91 % ont lieu dans un établissement de santé et 9 % en ville.
- La part du secteur public dans la prise en charge des IVG à l’hôpital ne cesse de se renforcer : 75 % des IVG sont aujourd’hui réalisées dans un établissement public contre 60 % en 1990. La prise en charge est concentrée dans les gros établissements qui pratiquent plus de 1 000 IVG par an ; 5 % des établissements réalisent un quart des IVG.
- La moitié des IVG sont désormais des IVG médicamenteuses. Depuis qu’elle a été autorisée en ville en 2004, près d’une IVG médicamenteuse sur six est désormais réalisée en cabinet libéral.
- Le nombre d’IVG pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans atteint 14,7 en 2007.
- Les taux de recours se stabilisent après avoir progressé pour les femmes les plus jeunes jusqu’en 2006. Les recours à l’IVG demeurent plus fréquents dans les DOM, dans le sud de la métropole et en Île-de-France.

Source :

Le Généraliste.fr

DREES

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu