Vie affective et sexuelle, contraception et prévention des infections sexuellement transmissibles chez les jeunes de 15/25 ans

Résultats de l’enquête du Baromètre santé jeunes Pays de la Loire, menée en 2010

Publié le 02.02.2012 | par Patricia Fener

Cette enquête a été réalisée à la demande des responsables de santé publique régionaux, pour faire le point sur les données relatives aux besoins de santé des jeunes de la région, mais également sur les ressources sociales et individuelles de cette population. Conduite par l’Observatoire régional de la santé en partenariat avec l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), elle s’est attachée à étudier :
- la vie affective et sexuelle avec notamment

  • l’âge des premiers rapports sexuels,
  • le nombre de partenaires,
  • la fréquence des rapports sexuels ;

- les pratiques contraceptives en précisant

  • l’usage des méthodes contraceptives,
  • le recours à la contraception d’urgence ;

- la prévention des infections sexuellement transmissibles en recherchant

  • l’utilisation de préservatif au premier rapport sexuel,
  • l’usage du préservatif avec les nouveaux partenaires,
  • le recours au test de dépistage de l’infection à VIH.

Des comparaisons ont été effectuées entre la situation régionale et la moyenne nationale, afin de souligner les spécificités des Pays de la Loire.

Au niveau régional, il ressort certaines particularités :
- L’âge médian au premier rapport sexuel est de 17,5 ans.
- La très grande majorité des jeunes femmes choisissent la pilule comme méthode contraceptive.
La fréquence de l’utilisation d’une méthode hormonale est plus élevée dans la région qu’en France (87 % vs 82 %).
- Le développement de l’usage de la contraception d’urgence se poursuit. Le taux de recours à la contraception d’urgence dans l’année a progressé entre 2005 et 2010 dans la région, s’alignant sur la moyenne nationale (13 %).
La fréquence de l’utilisation de cette contraception au cours de la vie reste en revanche plus faible dans la région (34 % vs 42 %).
- L’utilisation du préservatif au premier rapport sexuel est une norme préventive très largement déclarée comme adoptée par les jeunes • 94 % des jeunes ligériens de 15-25 ans déclarent avoir utilisé un préservatif lors de leur premier rapport sexuel au cours de leur vie.
- Le recours au test de dépistage de l’infection à VIH reste inférieur à la moyenne nationale • 16 % des jeunes1 de 15-25 ans déclarent avoir effectué un test de dépistage du sida dans l’année. Cette fréquence atteint 21 % chez ceux qui ont eu plusieurs partenaires dans l’année, et 19 % chez ceux qui ont eu, sur cette période, un seul partenaire avec lequel la relation date de moins d’un an. • Cette pratique est moins fréquente dans la région qu’au plan national (16 % vs 20 %).


Source

1. ORS Pays de la Loire. Vie affective et sexuelle, contraception et prévention des infections sexuellement transmissibles Baromètre santé jeunes 15/25 ans 2010 // Pays de la Loire. 2012. Available at : http://www.santepaysdelaloire.com/f.... Consulté février 2, 2012.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu